Soins dentaires chez la femme enceinte

Les neuf mois de grossesse peuvent être une période à risque pour les dents. Aujourd’hui, on compte énormément de femmes qui ont des caries à l’issue de leur grossesse, causant douleur et stress. Les plus jeunes, les immigrées et les femmes avec un faible niveau socio-économique sont les plus touchées. Ces caries arriveraient pendant la grossesse en raison du changement de la composition de la salive, des vomissements répétés ou encore des gingivites.

En effet, les modifications hormonales que connaissent bien les femmes enceintes peuvent rendre fragiles les dents et les gencives. Les gingivites (inflammations de la gencive) peuvent apparaître fréquemment sous forme de douleurs, de saignements, ou encore quelques fois, de déchaussement des dents. De plus, le fait de changer son alimentation, comme manger plus salé ou plus sucré, peut entraîner une augmentation des caries.

Pour parer à ces problèmes, la meilleure solution est tout d’abord de ne pas attendre une grossesse pour aller chez le dentiste. Ce dernier doit être consulté minimum une fois par an pour une bouche en santé (détartrage, contrôle…). Ainsi, si nous sommes suivis régulièrement, le risque pour nos dents est alors plus faible durant notre grossesse.

Une visite chez le dentiste est non négligeable si vous commencez votre grossesse, et que vous n’avez pas eu de consultation depuis longtemps. Si les dents sont déjà en mauvaise santé avant la grossesse, alors le risque de gingivite sera plus important, ce qui pourra entraîner par la suite une parodontite (infection plus grave qui atteint les racines dentaires). Se brosser les dents trois fois par jour, ainsi que passer de la soie dentaire matin et soir avant chaque brossage de dents fait aussi parti des rituels à ne pas oublier.

Les soins dentaires ne sont pas déconseillés pendant ces neuf mois. Vous pouvez consulter votre clinique dentaire sans problème tout au long de votre grossesse. Mais le mieux est quand même d’éviter au maximum de devoir subir des soins dentaires, pour diminuer le stress et les douleurs.

Au premier et au troisième trimestre, les consultations pratiquées ne seront seulement que des gestes d’urgence comme le traitement de caries, des infections ou des abcès. Au deuxième trimestre, davantage d’interventions peuvent être pratiquées (dévitaliser une dent, soigner concrètement une carie). Les médecins s’abstiendront seulement de réaliser de grosses interventions chirurgicales, en les repoussant plutôt après l’accouchement. Ne pas consulter du tout alors que vous avez un gros problème dentaire peut au contraire avoir des répercussions pour vous et votre fœtus.

Au final, c’est surtout le stress et la douleur qui sont plus mauvais que l’intervention du dentiste en tant que tel, qui choisira alors des techniques et des produits adaptés à la grossesse.

Pendant ces neuf mois, l’anesthésie locale n’aura pas d’effets néfastes sur le bébé. Pour la radiographie des dents, si votre dentiste pense que c’est indispensable, alors il pourra vous la faire, vous demandant seulement de porter un tablier de plomb pour protéger votre ventre.

Mais de manière générale les radiographies sont quand même déconseillées, surtout pendant le premier trimestre.

La grande majorité des médicaments sont déconseillés pendant la grossesse et les anti-inflammatoires (Ibuprofène, Aspirine, Piroxicam) sont clairement contre-indiqués. Si vous avez besoin de prendre des médicaments, utilisez de la Pénicilline pour traiter les infections d’origine dentaire, ou encore du Doliprane (paracétamol) qui est sans danger. Aussi, mettre des poches de glace sur l’endroit douloureux est parfois le meilleur des remèdes, ainsi que de ne pas trop s’agiter, et manger des aliments frais.

Si vous êtes enceinte et que vous résidez dans la région de Laval, contactez: http://www.centredentairepierredeslauriers.ca/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *